Espérance

« Il est rare qu’on rencontre quelqu’un qui s’accuse de fautes contre l’espérance. Des doutes contre la foi, des manquements à la charité, des fautes de vol, d’impureté, de méchanceté, de colère, de gourmandise, et toutes les autres, on les entend au confessionnal. »Mais des fautes contre l’espérance et en particulier contre l’abandon à la Providence de Dieu, on les rencontre bien rarement. Et pourtant ce sont peut-être celles qui sont les plus sensibles au Cœur de Dieu, car ce sont celles qui blessent ce qu’il y a de meilleur en Dieu. Je m’excuse d’employer ces expressions qui semblent faire de Dieu un être semblable à nous, mais il faut bien user de notre langage humain qui n’est pas à la mesure de Dieu.”

Retraite au Carmel de Pontoise, septembre 1943