Diplôme

Certes, nous n’ignorons pas la nécessité du diplôme. Nous savons qu’on ne peut entrer à peu près nulle part aujourd’hui sans diplôme [et parfois même avec…]…
L’idéal de formation humaine disparaît derrière cette feuille de parchemin qui concentre sur elle toute l’attention et des parents, et des maîtres, et des jeunes.
Pas de parchemin, c’est la vie manquée.
Le parchemin assuré, c’est le droit à la vie, c’est le salut.
Comprenez-vous… tout ce qu’il y a de tragique dans cette course au diplôme ?…
Maintenant… on ne forme souvent que des diplômés, un troupeau de diplômés qui tient la feuille désirée mais qui ne sait pas vivre. Il est admis que l’on peut tricher, qu’il est même de bonne sagesse de tricher pour s’assurer le diplôme, c’est-à-dire qu’il vaut mieux cesser d’être un homme que de manquer d’être un diplômé. Croyez-vous que ces formules soient trop fortes ?

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.